Public accueilli

 


  Des enfants et des adolescents en grande difficulté sociale et familiale et/ou comportementale (4 à 17 ans).


 

Le centre développera ses programmes d’accueil et de relation d’aide plus spécifiquement pour des publics adhérant difficilement aux prises en charges classiques et rencontrant des difficultés importantes dans les domaines suivants :

 

  • Problématique d’insécurité affective ;
  • Problématique de dévalorisation de l’image de soi ;
  • Rapport à l’Autre fortement perturbé (Déficit de confiance en l’adulte, difficultés dans la gestion des émotions, de la sphère affective et relationnelle) ;
  • Situations d’échecs répétées.

 

 

 

 

>>> Les objectifs généraux à travers cet accueil et ces Programmes de Relation d'Aide par la Médiation Canine :

 

- Permettre à des enfants et à des adolescents en grande souffrance, de disposer d’un lieu d’accueil chaleureux, apaisant et sécurisant, mettant en outre à leur disposition un panel de « tuteurs de résilience » dont ils pourront se saisir.

- Les aider à retrouver un état de mieux-être.

         

- Les accompagner dans l'évolution de l'expression et de la gestion des émotions;

 - Permettre à des enfants et à des adolescents en situations d’échecs dans les domaines scolaires (ou insertion professionnelle) de retrouver le goût d'apprendre et d'entreprendre.

 

 

                        

- Contribuer à la réduction des différents troubles inhérents aux traumatismes vécus (problématiques de maltraitances).

 - Constituer un espace de médiation entre le jeune et son milieu d’accueil habituel (milieu de vie, et/ou scolaire) : Permettre aux uns et aux autres de prendre une distance physique et psychologique dans la sphère relationnelle ; permettre aux enfants et jeunes accueillis de se décentrer, durant les temps d’accueil, des difficultés vécues au quotidien ; Aider le jeune à revaloriser son image dans son milieu habituel d’accueil.

 


 

 

« Tous les enfants qui souffrent de carences affectives, de fracas social ou de maladies graves, se réfugient auprès des animaux pour se faire consoler.»

 

                               Boris Cyrulnik.   

 

 


 

 X     Des organismes oeuvrant dans le domaine de l'accompagnement à la fonction parentale, et les familles fréquentant leurs activités.

  

Les contenus des programmes de nos journées ou demi-journées d'accueil sont construits en concertation avec les organismes reçus et en fonction des objectifs poursuivis auprès des familles. 

 

        

 

En matière d'animation en médiation canine auprès de familles en difficulté, les objectifs suivant peuvent être travaillés :

 

  • Permettre à des familles en difficulté de passer un moment agréable et convivial autour d’une thématique porteuse et fédératrice : l’animal de compagnie.
  • Créer du lien et des échanges entre les familles.
  • Favoriser le contact et faciliter les échanges entre les familles et les professionnels qui les accompagnent habituellement ;
  • Favoriser le lien parents-enfants, les échanges intra-familiaux.

     

               

     

  • Favoriser les dynamiques de jeux parents-enfants, ainsi que la lecture de contes ;
  • Valoriser les enfants aux yeux des parents ; leur permettre de montrer des aptitudes et des compétences nouvelles.
  • Valoriser les familles et certaines de leurs compétences.
  • Prévenir les accidents liés à la cohabitation enfants/chiens dans les familles. 

     

     

     


     X Des parents et leur enfant handicapé. 

     


    Des ateliers d’éveil et de stimulation seront également proposés à des parents ayant un enfant porteur de handicap (tout handicap), avec la possibilité de faire participer les frères et soeurs de l'enfant.

     

                                

  •  

  • >> Nos objectifs :

  • Permettre aux parents d’enfants handicapés de mesurer l’impact de la présence de l’animal auprès de l’enfant.

  • Faire profiter les parents de l’impact du travail avec le chien auprès de leur enfant, leur faire découvrir des aptitudes nouvelles, leur permettre d'assister à de nouveaux progrès.

  • Créer des liens entre les parents d’enfants handicapés, rompre leur isolement, et amorcer une dynamique de solidarité entre familles.

  •  

  •     

  •   

  •  

    Dans certains cas, initier et favoriser des démarches auprès de l’association Handi’chiens en vue de l’attribution, aux familles qui le souhaitent, d’un chien d’éveil qui accompagnera l’enfant au quotidien ou d’un chien d’assistance pour personne handicapée motrice, le cas échéant.